Ecophyto II + Armorique

Mis à jour le 28/09/2020

Le plan national Ecophyto II+ vise à réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques en agriculture.


Lancé en avril 2018 par le gouvernement, le plan national Ecophyto II+ vise à réduire de 50% l’utilisation des produits phytopharmaceutiques en agriculture à horizon 2025, et encourage l’évolution des pratiques agricoles vers l’agro-écologie.
 

Impact des produits phytosanitaires : que fait la MSA en Armorique ?

Le risque chimique concerne toutes les entreprises du régime agricole, et en particulier les cultures, jardins espaces verts et l’élevage.

Les produits phytopharmaceutiques et les autres familles de produits chimiques (solvants, gaz d’échappement, fumées de soudage, amiante, biocides, produits d’entretien mécanique…) présentent des risques à ne pas écarter ; comme les produits CMR (cancérigènes, mutagènes, reprotoxiques) qui ont des conséquences graves sur la santé et la fertilité.

En tant que caisse de sécurité sociale du monde agricole, le rôle de la MSA dans la réduction de l’impact du risque chimique se fait à plusieurs niveaux.
 
Très en amont : conception et normalisation du matériel d’application et des produits
En 2019, la MSA a organisé des rencontres entre utilisateurs agricoles et organismes de normalisation, afin que ces derniers prennent en compte la réalité des expositions lors de l’écriture des nouvelles normes de pulvérisateurs et d’EPI (équipement de protection individuels) pour les phytos.
 
Sur l’exploitation agricole : conception des lieux et postes de travail
En 4 ans d’investigation, lors du plan SST 2016-2020, ce ne seront pas moins de 80 inventaires complets du risque chimique dans des entreprises agricoles de la région qui auront été effectués par les services SST. Chacun de ces inventaires a permis de mieux conseiller ces entreprises sur leurs pratiques.

Auprès de tous les professionnels de l’agriculture
Pour pouvoir manipuler des produits phyto, chaque utilisateur doit être formé depuis moins de 5 ans. Cette formation est appelée certiphyto et est dispensée par différents organismes de formation.
Une actualisation des connaissances scientifiques concernant l’impact sur la santé et la sinistralité en Bretagne a été faite par la MSA d’Armorique à tous les formateurs Bretons de la Chambre régionale d’Agriculture en 2019.

Le risque chimique était le thème principal du stand MSA au salon safexpo 2019, salon de la prévention ouvert à tous les professionnels.

Chaque filière volontaire peut solliciter les MSA Bretonnes pour être accompagnée dans une meilleure connaissance de ses expositions. En ce moment en Bretagne, un projet est en cours dans la filière élevage de volaille.
 
Auprès des futurs agriculteurs
Depuis 2016, les deux MSA Bretonnes accompagnent tous les établissements scolaires agricoles dans une meilleure connaissance des risques professionnels et des moyens de prévention. Elles mettent à disposition des enseignants des outils pédagogiques (films, jeux, documents) pour les aider à transmettre ces connaissances aux élèves, futurs agriculteur. Ces outils sont accessibles à tous sur internet. Différents groupes ont été créés en fonction des thèmes (secourisme, bovin-lait…).
Un groupe exclusivement dédié au risque chimique a vu le jour, afin de transmettre un maximum de connaissance auprès des professeurs de SVT et d’agroéquipement.