La MSA renforce son réseau Sentinelles

Mis à jour le 24/05/2022

La MSA d'Armorique veut élargir son réseau de sentinelles, un réseau de veille et de prise en charge des agriculteurs et des salariés agricoles en situation de grande fragilité. Le réseau va continuer de s'étendre en 2022.

Il existe en Bretagne un réseau de sentinelles mis en œuvre sur le territoire de la MSA d'Armorique depuis 2013 avec pour mission de prévenir le risque de crise suicidaire chez les agriculteurs et agricultrices. Ce sont des femmes et des hommes qui dans l'anonymat sur un territoire donné sont à l'écoute, prêts à aider en cas de difficulté. Leur rôle est de détecter les situations de fragilité, de prévenir les situations de détresse en aidant les personnes à se diriger vers un dispositif d'accompagnement adapté ou en lançant l'alerte auprès des services compétents.

Sur le Finistère et les Côtes d'Armor, une centaine de "sentinelles" sont entrées volontairement dans le réseau pour leur "capacité d'écoute innée", leur "maturité", leur "expérience de vie". "On n'arrive pas là par hasard", reconnaissent des sentinelles interrogées. Des groupes se sont constitués depuis 2013, en 2016, en 2017, 2019, 2021, 2022 et un nouveau groupe verra le jour prochainement.

 

Une formation indispensable

"Une sentinelle est un citoyen qui a des qualités humaine d'écoute, d'entraide et qui a bénéficié d'une formation pour repérer et accompagner une personne en crise", décrit Mélanie Coquelin, psychologue au sein de la cellule prévention suicide de la Fondation Bon-Sauveur à Bégard. C'est lorsque la douleur psychologique devient intolérable, plus que la personne ne peut supporter, que le passage à l'acte peut se produire.

"Cela demande d'être qualifiée par la personne, d'écouter, de prendre les éléments livrés, d'affiner l'appréciation d'une souffrance psychique et de l'idée suicidaire", décrit le docteur psychiatre Jacques Bernard.

Accompagnés par des psychiatres et psychologues pendant deux jours consécutifs, les futures sentinelles sont formées au repérage et à la prise en charge du mal-être. "Cela donne du confort et de la technique afin d'être moins démuni face à la détresse". Lors de la formation, les personnes sont également guidées afin d'oser aborder directement la question suicidaire auprès de la personne en état de souffrance.


Des personnes immergées dans le monde agricole

Salariés, personnes du milieu associatif, élus avec un mandat (MSA, maire, conseiller municipal...), ces personnes ont forcément un lien avec la ruralité. Tous ne sont pas élus MSA. 

 

Un réseau qui se renforce

Au premiers trimestre 2022, 13 nouvelles sentinelles se sont formées à la prise en charge sur du mal-être dans les Côtes d'Armor. Le rôle des sentinelles est réaffirmé dans le cadre du plan mal-être développé par la CCMSA à la suite du rapport Damaisin sur le suicide des agriculteurs.  

Les prochaines formations ont lieu les 23 et 24 mai 2022 dans les Côtes-d’Armor et les 27 et 28 juin 2022 dans le Finistère.

 

N’hésitez pas à vous renseigner en nous adressant un mail à : animationelus.blf@armorique.msa.fr

Article de presse Terra

 

La MSA renforce son réseau Sentinelles